Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog Radical-Centre Gauche de Colmar et environs
  • Blog Radical-Centre Gauche de Colmar et environs
  • : Blog non officiel du Parti Radical de Gauche de Colmar et des 1ère et 2ème circonscriptions du Haut Rhin. Vie Municipale , cantonale... actualités ,dossiers dans tous domaines , projets et actions du PRG .
  • Contact

Texte Libre

OVER-BLOG

 

BULLETIN METEO FRANCE
Cliquer sur le logo ci-dessous


logo_meteo_france.gif


Cliquer

  CARTE FRANCE, cliquez
sur le logo GOOGLE

maps_results_logo-google.gif

 
Annuaire gratuit MarsAnnuaire, referencement sur Internet

  meilleur site



Texte Libre

Archives Récentes

Texte Libre

Texte Libre

12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 15:28

Puntland et Somalie.

Un certain nombre de pays occidentaux, Américains en tête bien sur craignent que cette piraterie soit prise en main , si ce n'est déjà le cas aujourd'hui, par le terrorisme international afin de lui apporter assistance et fonds.

Ca n'est certainement pas un hasard si les effectifs de militaires africains en Somalie viennent d'être renforcés conséquemment. En effet, c'est parceque le régime somalien n'est plus en mesure de maîtriser ce qui se passe sur son territoire que le Puntland (pays des pirates) s'est proclamé autonome...la porte ouverte à tous les cas de figures possibles et imaginables pour le renforcement du terrorisme international dans cette zone .
Il est espérons le encore temps pour que la liaison piraterie-terrorisme ne se fasse pas mais celà passe aussi par le réglement du problème global que pose la Somalie, un pays en pleine guerre civile et où les dirigeants sont incapables de faire respecter l'état de droit, mais ça n'est pas nouveau.
Le fait que l'occident ait été incapable d'aider ce pays à maintenir un minimum de cohésion nous a certainement apporté ce développement des actes de piraterie dans le Golf d'Aden; il appartient aux pays membres de l'ONU, et pas seulement à la France, à l'UE et aux Etats-Unis de participer à une force navale de lutte contre ces pirates et au besoin de mettre sur pied une force d'intervention terrestre pour les débusquer jusque dans leurs bases arrières.
Ce sera le prix à payer pour faire cesser cette menace pour le commerce mondial et pour que pirates du Puntland et terroristes internationaux ne fassent pas cause commune.

Les articles de la presse francophone:

ROMANDIE NEWS:La piraterie en Somalie, une menace pour le commerce mondial

NAIROBI - Le commerce mondial est gravement menacé par la piraterie au large de la Somalie si les routes maritimes doivent être déviées et si la communauté internationale n'empêche pas les pirates de s'allier à des terroristes, prévient jeudi l'institut londonien de réflexion, Chatham House.

"Les pirates ne sont plus de simples opportunistes; leurs opérations deviennent de plus en plus élaborées et devraient continuer à se développer dans ce sens si la réponse (à leurs attaques) ne change pas", avertit l'institut dans un rapport.

Selon le Bureau maritime international (BMI), environ 60 bateaux ont été attaqués dans le golfe d'Aden et l'océan Indien depuis janvier 2008 par des pirates venus de Somalie, pays en guerre civile depuis 1991.

"Si le coût des primes d'assurance devient prohibitif, ou si le danger devient tout simplement trop important, les compagnies de navigation pourraient éviter le golfe d'Aden et prendre la route longue par l'Europe et l'Amérique du Nord et le cap de Bonne-Espérance" (Afrique du Sud), prévient le rapport.

"Ces jours de navigation et de consommation de carburant supplémentaires augmenteront considérablement le coût de transport des marchandises" au moment où les prix du pétrole exercent déjà une forte pression sur le commerce mondial, souligne Chatham House.

Le golfe d'Aden permet l'accès à l'embouchure de la mer Rouge qui mène au Canal de Suez, ce qui représente l'une des principales voies commerciales du monde.

"L'autre scénario catastrophe serait que les pirates deviennent des agents du terrorisme international", rélève le rapport.

Lire la suite: http://www.romandie.com/infos/news2/081001230204.gmxiojq1.asp

Golfe d'Aden : la Royale face aux pillards des mers

LE FIGARO:Katia Clarens

10/10/2008 | Mise à jour : 15:11 |
.

Basée à Djibouti, la frégate française « Commandant Birot » traque les embarcations suspectes et protège les navires français dans la zone. Une goutte d'eau dans la mer.

Golfe d'Aden, au large des côtes somaliennes. Sur la passerelle supérieure de la frégate française Commandant Birot, l'enseigne de vaisseau Huet, officier de protection, s'est raidi. Les deux mises en garde diffusées par haut-parleurs puis les tirs de semonce n'ont rien changé. Il serre sa radio VHF puis ordonne : « Embarcation classée hostile. Tir au but : 12.7 avant tribord. » Explosions en rafale, souffle qui comprime le thorax, douilles éparpillées sur le sol. « Cible détruite ! » hurle le tireur harnaché à la mitrailleuse. Toute l'équipe sourit. La bouée représentant l'esquif des pirates a disparu de la surface. Fin de l'exercice. Il fait 40 °C.

Ici, la lutte contre la piraterie est devenue une priorité. Près de 60 attaques ont eu lieu depuis le début de l'année.
Lire la suite: http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2008/10/11/01006-20081011ARTFIG00170--golfe-d-aden-la-royale-face-aux-pill-ards-des-mers-.php

Radio-Canada

Golfe d'Aden : L'Europe veut en finir avec les pirates

jeudi 2 oct, 14 h 15 EXTRAITS:


Les ministres de la Défense de plusieurs pays de l'Union européenne jonglent avec l'idée de mener une opération militaire au large des côtes somaliennes pour venir à bout des pirates qui menacent la navigation commerciale dans le golfe d'Aden.

Réunis à Deauville, en France, les ministres européens semblent s'entendre, pour l'instant, sur le principe d'une intervention armée et, surtout, sur l'importance d'agir rapidement.

Le ministre allemand de la Défense, Franz Josef Jung, a précisé que l'Union européenne travaillait actuellement sur un plan prévoyant le déploiement dans le golfe d'Aden d'une flotte composée de trois frégates, d'un navire de ravitaillement et de trois autres navires de surveillance. Ces vaisseaux iraient rejoindre les bâtiments de guerre américains déjà déployés dans le secteur.

........Les islamistes somaliens ont quant à eux fait irruption dans les négociations, jeudi, en appelant les pirates à détruire la cargaison du navire ou, plus simplement, à couler le Faina. Selon un porte-parole des islamistes, le cheikh Mukhtar Robow, les 33 chars d'assaut ukrainiens et les autres armes que transportait le Faina étaient destinés à l'Éthiopie pour qu'elle s'en serve dans sa guerre contre eux.

Lire la suite: http://qc.news.yahoo.com/s/02102008/3/world-golfe-d-aden-l-europe-veut-en-finir-avec.html

 

mardi 7 octobre 2008, mis à jour à 18:30

NEW YORK (Nations unies)

L'ONU appelle les Etats à agir contre la piraterie en Somalie

AFP Mag L'EXPRESS

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mardi les Etats à agir en employant les moyens nécessaires contre la piraterie au large de la Somalie, où les attaques de navires se multiplient.

Dans sa résolution 1838, rédigée par la France et adoptée à l'unanimité de ses quinze membres, le Conseil "appelle tous les Etats intéressés par la sécurité des activités maritimes à prendre une part active dans la lutte contre la piraterie au large des côtes de la Somalie, en particulier en déployant des navires et des avions militaires".

Il appelle les Etats qui disposent de moyens militaires dans la zone à "employer les moyens nécessaires en haute mer et dans l'espace aérien au large de la Somalie, en conformité avec le droit international, pour réprimer les actes de piraterie".

L'ambassadeur de France, Jean-Maurice Ripert, s'est félicité de l'adoption de la résolution 1838, la qualifiant de "pas en avant considérable" dans la lutte contre la piraterie.

................

Tout en votant pour la résolution 1838, l'ambassadeur d'Afrique du sud, Dumisani Kumalo, a estimé que le Conseil perdait de vue le problème global posé par la Somalie, faisant allusion à la poursuite de la guerre civile.

"Le problème en Somalie, c'est le conflit. Tant qu'on ne règlera pas le problème en Somalie, on aura toujours la piraterie," a-t-il dit à la presse.

Image jpg frégate Le Courbet Marine nationale française  - (basée dans le golfe) Ouest-France

Lire tout l'article: http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/afp.asp?id=18351


BOMBARDEMENT D'UNE POSITION ISLAMISTE PRÈS DE BAÏDOAUn avion non identifié bombarde les islamistes en Somalie

 

Reuters - Jeudi 9 octobre, 11h04

BAIDOA, Somalie (Reuters) - Un avion non identifié a bombardé une position de la guérilla islamiste somalienne à 30 km au sud-ouest de Baïdoa, rapportent des témoins qui ignorent si cette attaque a fait des victimes.

Le village visé, Goobgoudoud, est un fief des Chabaab, la milice islamiste armée qui combat le gouvernement fédéral de transition somalien soutenu par l'armée éthiopienne.

On ignore l'origine de l'appareil intervenu jeudi, mais l'armée américaine a lancé ces derniers mois plusieurs raids en Somalie. Aux yeux de Washington les Chabaab sont liés à Al Qaïda.

Mohamed Ahmed, version française Marc Delteil

 



Piqûre de rappel: géostartégie et histoire dans cet endroit du Monde:

Revue Défense Nationale:La mer Rouge a été l’un des berceaux de l’humanité. Véritable trait d’union entre deux mondes, à la charnière de l’Afrique et de l’Asie, elle a toujours été un lieu de contact et de passage. Fréquentée par les Égyptiens, les Phéniciens, les Ptolémées, les Romains, les Grecs, les Byzantins, les Arabes, et ensuite par les Européens à la recherche de la route des épices, elle connut son apogée à l’ouverture du canal de Suez. Cette mer devint l’un des passages maritimes les plus importants du monde sur la route de l’Extrême-Orient. Les grandes puissances s’installèrent sur ses bords, et menèrent pendant plus de deux siècles une politique de profit et d’intérêt.

Actuellement, les pays riverains, indépendants mais divisés, observent avec attention le retour des superpuissances qui cherchent à acquérir des avantages stratégiques importants. Le sort de la mer Rouge, comme celui de toutes les mers fermées, ou semi-fermées, ne peut être décidé que par les pays riverains qui doivent coopérer étroitement entre eux pour en protéger les richesses, et en conserver les positions stratégiques.

La Mer Rouge, enjeu stratégique par Henri LABROUSSE
http://www.defnat.com/acc_frames/resultat.asp?cid_article=20040107&ccodoper=3&cid=200401&ctypeencours=0

Partager cet article

Repost 0
Published by BARTHET Jacques - dans actualité
commenter cet article

commentaires