Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog Radical-Centre Gauche de Colmar et environs
  • Blog Radical-Centre Gauche de Colmar et environs
  • : Blog non officiel du Parti Radical de Gauche de Colmar et des 1ère et 2ème circonscriptions du Haut Rhin. Vie Municipale , cantonale... actualités ,dossiers dans tous domaines , projets et actions du PRG .
  • Contact

Texte Libre

OVER-BLOG

 

BULLETIN METEO FRANCE
Cliquer sur le logo ci-dessous


logo_meteo_france.gif


Cliquer

  CARTE FRANCE, cliquez
sur le logo GOOGLE

maps_results_logo-google.gif

 
Annuaire gratuit MarsAnnuaire, referencement sur Internet

  meilleur site



Texte Libre

Archives Récentes

Texte Libre

Texte Libre

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 11:02

DUEL AU SOMMET DE L'UMP!

NOUVEL OBS:

Pourquoi François Hollande a intérêt à ce que Copé soit président de l'UMP

Modifié le 23-08-2012 à 16h51

LE PLUS. Le combat entre Jean-François Copé et François Fillon pour la présidence de l'UMP déterminera en grande partie le nom du futur candidat du parti en 2017. Y aurait-il un adversaire idéal pour François Hollande, s'il se représente à la fin de son quinquennat ? C'est l'hypothèse de notre chroniqueur Bruno Roger-Petit.

Édité par Daphnée Leportois   Auteur parrainé par Benoît Raphaël

 

PRÉSIDENCE DE L'UMP. C'est une réalité, la campagne présidentielle 2017 a déjà commencé. Derrière le duel au sommet Jean-François Copé vs François Fillon pour la conquête de la présidence de l'UMP se joue, en partie, la candidature à la prochaine élection présidentielle. Cela va sans dire, mais va mieux en le disant, et justifie que l'on ose poser la question du jour en ces termes : si François Hollande est candidat en 2017 (ce qui est logique), qui de Copé ou Fillon serait l'adversaire le plus facile ?

 

Il ne s'agit pas de prédire l'avenir, tant d'événements imprévus, donc pas improbables, peuvent survenir d'ici mai 2017 (qui aurait parié, à Noël 2008, que François Hollande serait élu en 2012 après toutes les péripéties de 2011 ?). Non, on ne formulera pas ici de pari ou de démonstration qui pourraient être ridicules dans cinq ans.

Duel-au-sommet-UMP.jpg

Qui de Jean-François Copé et François Fillon remportera la présidence de l'UMP ? (T.SAMSON/AFP) Désormais on connait le nom du vainqueur!

FRANCE TV INFOS

FRANCE - La désignation de Jean-François Copé à la tête de l'UMP occupe la plupart des quotidiens mardi 20 novembre. "Une victoire, mais à quel prix !", s'exclame Le Parisien/Aujourd'hui en France. "Le jour où la droite a perdu la tête", écrit Le Figaro pourtant d'ordinaire tendre avec ce camp politique. De son côté, L'Humanité s'offre un jeu de mots en titrant "L'UMP Copé en deux" alors que Libération titre "La foire du trône".

VIDEO. La revue de presse du mardi 20 novembre

Publié le 20/11/2012 | 08:42 , mis à jour le 20/11/2012 | 08:45

Le FIGARO Alerte:

ALERTE INFO > 16H25   

INFO LE FIGARO - Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy est convoqué jeudi par la justice

Nicolas Sarkozy est convoqué ce jeudi à Bordeaux dans le cadre de l'affaire Bettencourt, selon une information du Figaro. Il sera auditionné par le magistrat bordelais Jean-Michel Gentil.

Chargé de l'instruction de la tentaculaire affaire Bettencourt, le juge Gentil cherche à savoir si Nicolas Sarkozy a bénéficié d'un apport illicite de liquidités par l'héritière de L'Oréal pour le financement de sa campagne présidentielle de 2007.

"UMP:UNE VICTOIRE A LA PYRRHUS pour JF COPE"

FRANCE TV INFOS

Jean-François Copé qualifié de "xénophobe" par le quotidien espagnol "El País"

Publié le 20/11/2012 | 10:35 , mis à jour le 20/11/2012 | 10:40
La une du site du quotidien espagnol El País, le 20 novembre 2012.

La une du site du quotidien espagnol El País, le 20 novembre 2012.

(EL PAIS)

SUCCESSION A L'UMP - Le "xénophobe Copé". C'est ainsi que le quotidien espagnol El País qualifie le nouveau président de l'UMP, mardi 20 novembre. Un qualificatif qui apparaît en une du site du journal, classé à gauche. L'intérieur de l'article est plus nuancé, avec l'emploi de l'adjectif "populiste".

Il n'empêche, le quotidien n'est pas tendre avec l'ancien secrétaire général du principal parti d'opposition français. Dans le corps du texte, Jean-François Copé est décrit comme "le représentant d'une droite 'sans complexe', à tendance populiste et xénophobe".

Le journal hispanique qualifie par ailleurs le scrutin de l'UMP, qui a vu le député-maire de Meaux élu avec 98 voix d'avance au terme de près de trente heures de confusion, de "l'un des épisodes les plus fous de la Ve République".  

Francetv info

VIDEO. François Fillon dénonce "une fracture manifeste" au sein de l'UMP

ACTUS YAHOO

  • Copé élu de peu à l'UMP, Fillon s'incline mais ne désarme pas

    COPE-VAINQUEUR-Reuters.JPGPARIS (Reuters) - Jean-François Copé a été proclamé lundi soir président de l'UMP aux dépens de François Fillon, battu de 98 voix, et a invité l'ancien Premier ministre à le "rejoindre" au terme de 24 heures de contestation et de confusion qui ont mis à mal la famille gaulliste.

    François Fillon, que les sondages donnaient vainqueur de ce scrutin interne sans précédent, a déclaré prendre acte d'un résultat dont "il ne se satisfait pas" mais a annoncé qu'il n'opposerait pas de recours malgré "de nombreuses irrégularités".

    Les deux camps s'accusaient mutuellement de fraude, mais la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales (Cocoe) de l'UMP a décidé de valider les votes en l'état.

    Loin de saisir la main tendue de Jean-François Copé, qui à 48 ans signe un succès politique de bon augure pour ses ambitions élyséennes, François Fillon a dénoncé avec force la ligne idéologique de son adversaire, qu'il n'a pas cité, en déplorant "une fracture politique et morale" à l'UMP.

    Dans une brève déclaration sibylline sur ses intentions futures, le député de Paris a affirmé qu'il entendait "réduire" et "dépasser" cette "fracture", et qu'il ferait connaître "dans les jours qui viennent" la forme de son engagement politique pour l'avenir.

    "Au-delà des nombreuses irrégularités de ce scrutin que j'aurais pu contester, ce qui me frappe surtout ce soir, c'est que la fracture qui traverse notre camp politique est désormais manifeste", a-t-il déclaré. "La réduire et la dépasser, tel est l'objectif que je m'assigne".

    L'ancien ministre Eric Woerth, qui le soutenait, a assuré sur BFM TV qu'il ne s'agissait pas d'"une déclaration de guerre".

    Cette défaite est un revers cuisant pour François Fillon qui, à 58 ans, ambitionnait d'incarner la reconquête à l'élection présidentielle de 2017 à la suite de Nicolas Sarkozy.

    "NI AMERTUME NI RANCOEUR"

    "C'est une grande victoire pour nous, c'est un grave échec pour lui", déclarait-on lundi soir dans l'entourage de Jean-François Copé.

    Selon le président de la Cocoe, Patrice Gélard, le secrétaire général sortant de l'UMP a recueilli 87.388 voix, soit 50,03%, contre 87.290 voix à l'ancien Premier ministre.

    Sur 176.608 votants, la commission a décompté 174.678 suffrages exprimés.

    Patrice Gélard a jugé "complètement inadaptés" les statuts de l'UMP, créée en 2002, "à une compétition entre deux candidats". Le nouveau président, a-t-il souligné, devra s'atteler à la rénovation des statuts.

    "Il était temps que ça s'arrête", a lancé par la suite le président de la Cocoe sur BFM TV, commentant une campagne de près de six mois marquée par d'âpres affrontements entre les deux camps.

    Prenant la parole quelques minutes après, Jean-François Copé, souriant et entouré de ses proches, dont Nadine Morano et Christian Jacob, a appelé au rassemblement de l'opposition de droite.

    "J'ai téléphoné à François Fillon, je lui propose ainsi qu'à toutes celles et tous ceux qui ne m'ont pas apporté leur soutien dans cette campagne de me rejoindre", a dit Jean-François Copé, qui avait constitué un "ticket" avec Michèle Tabarot et Luc Chatel.

    "Je souhaite dire qu'il n'y a dans mon esprit comme dans mon coeur ni amertume ni rancoeur", a souligné le nouveau président. "Ce qui nous rassemble est infiniment supérieur à ce qui nous divise, nos adversaires, ils sont à gauche".

    Jean-François Copé a redit sa fidélité à Nicolas Sarkozy, auquel il succède à la tête de l'UMP pour un mandat de trois ans, et précisé avoir une pensée pour Jacques Chirac. "La droite décomplexée, croyez-moi, désormais, elle est de retour", a-t-il lancé.

  • FRANCE TV INFOS (suite)
  • Les défis qui attendent Copé à la tête de l'UMP

    Le président de l'UMP, Jean-François Copé, lors d'un meeting à Rouen (Seine-Maritime), le 17 novembre 2012.

    Au lendemain de son élection à la tête de l'UMP, Jean-François Copé va devoir s'attaquer à de nombreux chantiers, tous plus compliqués les uns que les autres. 

    Des journalistes devant le siège de l'UMP, à Paris, le 19 novembre 2012.

    Retour sur un psychodrame en trois actes

    Il a fallu près de 30 heures pour désigner le président de l'UMP.
    François Fillon vient de reconnaître sa défaite dans la course à la présidence de l'UMP, le 19 novembre 2012 depuis son siège de campagne parisien.

    François Fillon vice-président de l'UMP ?

    Jean-François Copé, élu à la présidence du parti, pourrait offrir un poste à son rival déchu.
  • Pourquoi Moody's retire à son tour son triple A à la France

    L'agence de notation a abaissé d'un cran la note de la dette de long terme de la France, comme l'avait déjà fait Standard & Poor's en janvier.
    Des soldats israéliens à la frontière de la bande de Gaza le 19 novembre 2012.

    DIRECT. Israël repousse son offensive terrestre dans la bande de Gaza

    L'Etat hébreu entend donner des chances aux efforts égyptiens visant à établir une trêve.
    Des soldats français embarquent à destination de la France, à l'aéroport de Kaboul (Afghanistan), le 29 septembre 2012.

    L'armée française a terminé sa mission de combat en Afghanistan

    Les soldats français ont quitté mardi la Kapisa, dernière province, au nord-est de Kaboul, où ils combattaient.
    Extrait du film "Le Hobbit : un voyage inattendu", de Peter Jackson, dont la sortie est prévue en France le 12 décembre 2012.

    Des animaux morts sur le tournage de "Bilbo le Hobbit"?

    Les producteurs du film récusent les accusations de Peta, selon laquelle 27 animaux ont péri en Nouvelle-Zélande.

Partager cet article

Repost 0
Published by PRG
commenter cet article

commentaires